Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

25/09/2019

Le Temps qui passe.

20190925_161550.jpg

Et oui, "le Temps qui passe" !

Mais j'aurais pu tout aussi bien appeler cet article "le temps et moi", tellement le fait de connaître l'heure qu'il est, a une incidence sur ma personne.

Pour tout vous dire, je ne supporte d'avoir le poignet nu, sans montre.

Lorsque je me réveille, et m'habille et que je ne la sent pas au bout de mon bras, je ressens tout de suite un manque.

Dans certaines conditions, cet accessoire me réconforte, dans d'autres il me fait me sentir fébrile ! 

Ma montre est parfois ma meilleure amie, surtout lorsque j'attends un événement avec impatience dans la journée.

Je ne me lasse pas de la regarder aussi souvent que possible, et suivre les secondes, les minutes ou bien les heures défiler, qui me rapproche de plus en plus de cet instant minutieusement attendu.

A l'inverse, les soirs, l'heure m'angoisse un peu, puisque pour le coup, ma montre me rapproche de plus en plus de l'instant du coucher.

Je suis assez contradictoire là-dessus, car j'adore dormir, mais je déteste allez au lit. 

J'essaie chaque soir de repousser le moment fatidique du coucher.

Alors, dans ces instants-là, chaque regard sur le cadran de ma montre me procure une appréhension grandissante à mesure que le temps avance.

Je sais que cela vient du fait que je n'aime pas voir les jours se terminer.

Non pas parce que les jours à venir me font peur, mais parce que j'aimerais que chaque jour qui passe, soit plus long, et que, les semaines, les mois ou les années ne défilent pas aussi vite...

Et oui, le temps qui passe me fait sans doute un peu peur, mais c'est la vie qui est ainsi et ma pauvre petite montre n'y est pour rien, je ne lui en veux pas, bien au contraire !

Je suis un homme très fidèle avec mes montres, jamais plusieurs à la fois !

Lorsque j'en achète une ou que l'on m'offre cet accessoire, je le porte jusqu'à ce qu'il soit totalement épuisé.

J'ai donc dans mes tiroirs, ce que l'on pourrait appeler, un stock de vieilles montres !

Je n'aime pas les jeter, je préfère qu'elles continuent à m'accompagner à travers le temps qui passe, même si je ne les porte plus.

Tout ça pour vous dire, ou plutôt vous présenter, la petite dernière, une montre Fossil de chez Brandfield qui vient d'arriver, et qui m'aiguillera à chacun de mes regards posés sur elle, pendant quelques années je l'espère !