Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.


25/09/2019

Le Temps qui passe.

20190925_161550.jpg

Et oui, "le Temps qui passe" !

Mais j'aurais pu tout aussi bien appeler cet article "le temps et moi", tellement le fait de connaître l'heure qu'il est, a une incidence sur ma personne.

Pour tout vous dire, je ne supporte d'avoir le poignet nu, sans montre.

Lorsque je me réveille, et m'habille et que je ne la sent pas au bout de mon bras, je ressens tout de suite un manque.

Dans certaines conditions, cet accessoire me réconforte, dans d'autres il me fait me sentir fébrile ! 

Ma montre est parfois ma meilleure amie, surtout lorsque j'attends un événement avec impatience dans la journée.

Je ne me lasse pas de la regarder aussi souvent que possible, et suivre les secondes, les minutes ou bien les heures défiler, qui me rapproche de plus en plus de cet instant minutieusement attendu.

A l'inverse, les soirs, l'heure m'angoisse un peu, puisque pour le coup, ma montre me rapproche de plus en plus de l'instant du coucher.

Je suis assez contradictoire là-dessus, car j'adore dormir, mais je déteste allez au lit. 

J'essaie chaque soir de repousser le moment fatidique du coucher.

Alors, dans ces instants-là, chaque regard sur le cadran de ma montre me procure une appréhension grandissante à mesure que le temps avance.

Je sais que cela vient du fait que je n'aime pas voir les jours se terminer.

Non pas parce que les jours à venir me font peur, mais parce que j'aimerais que chaque jour qui passe, soit plus long, et que, les semaines, les mois ou les années ne défilent pas aussi vite...

Et oui, le temps qui passe me fait sans doute un peu peur, mais c'est la vie qui est ainsi et ma pauvre petite montre n'y est pour rien, je ne lui en veux pas, bien au contraire !

Je suis un homme très fidèle avec mes montres, jamais plusieurs à la fois !

Lorsque j'en achète une ou que l'on m'offre cet accessoire, je le porte jusqu'à ce qu'il soit totalement épuisé.

J'ai donc dans mes tiroirs, ce que l'on pourrait appeler, un stock de vieilles montres !

Je n'aime pas les jeter, je préfère qu'elles continuent à m'accompagner à travers le temps qui passe, même si je ne les porte plus.

Tout ça pour vous dire, ou plutôt vous présenter, la petite dernière, une montre Fossil de chez Brandfield qui vient d'arriver, et qui m'aiguillera à chacun de mes regards posés sur elle, pendant quelques années je l'espère ! 

30/08/2019

L'Elégance à l'Italienne.

Valentino, valentino garavani,tango,net à  porter

Mondialement connue, la mode italienne se distingue dans le secteur du textile par son élégance mais aussi la qualité des créations. Voici l'histoire de trois créateurs de la péninsule sur lesquels on ne peut pas se tromper.

Tout d'abord, Valentino :

Fondée en 1960 par Valentino Garavani et Giammetti, la maison Valentino ne cesse d'évoluer dans sa créativité. En apportant une amélioration constante à sa griffe, il conjugue l'excellence du savoir-faire en Haute Couture et la classe dans ses accessoires. Présent dans plus de 100 pays à travers le monde, il existe 175 boutiques Valentino et 1500 points de vente. Depuis 2012 Valentino continue de se démarquer par ses collections de prêt-à-porter. Il a également créé des marques annexes comme la fameuse Rockstud et ses chaussures et sacs à petits rivets pyramidaux qui se déclinent et s'enrichissent au fil des saisons. D'ailleurs, il est régulièrement possible de trouver des sacs Valentino Rockstud à des tarifs réduits des collections précédentes, de quoi donner encore plus envie de se faire plaisir.

Puis, Moschino :

Né en 1950, Moschino étudie à l'académie des beaux-arts dans l'espoir de devenir peintre. Il est engagé durant 6 ans comme dessinateur auprès de Versace. Il fonde ensuite sa marque de vêtements en 1983 qui rencontre un franc succès. Un an après sa création, il organise son premier défilé à Milan qui se démarque par sa gaieté et son côté décalé. On y découvre des imprimés délirants, des tendances toujours plus chics qui se veulent à la fois décontractées et hautes en couleur. En tournant la mode en ridicule, il a su conquérir le monde. Récemment, Moschino a su se démarquer encore une fois lors de son défilé Moschino Horror Picture Show, aux studios Universal de Los Angeles dans la fameuse rue de Wisteria Lane.

Et enfin, Prada :

En ouvrant sa première boutique en 1913 à Milan, Mario Prada lance sa griffe d'accessoires et de vêtements qui plaît par son élégance et son raffinement. En 1978 son époux Patrizio Bertelli et sa petite fille Miuccia Prada prennent le relais de la marque et lancent le nylon. Une influence sur le classicisme qui la propulse dans le monde de la mode au niveau international. Chaque étape est soigneusement contrôlée aussi bien dans le choix des matières premières que dans la création des prototypes. Un contrôle qui est effectué jusqu'à la finalité du produit. Le point fort de son créateur est la technique innovante et le cuir. Lors de son défilé Prada Croisière 2020, le sac bowling revient en force avec sa nouvelle version : le color block. Porté avec un tailleur et des claquettes chaussettes, l'effet est aussi surprenant que rétro.

La mode italienne signe l'élégance dans le prêt-à-porter, la maroquinerie, les chaussures, mais aussi de la parfumerie. Un phénomène culturel et social qui ne cesse de se développer au niveau international et continue de conquérir le monde, dont Moi la première ! Pas vous ?

IMG_20151209_132512.jpg

IMG_20151211_145058.jpg

                                                                                                                                  Babies VALENTINO (modèle tango)

09/08/2019

SAINT LAURENT.

IMG_20190808_233814_719.jpg

"Moins, mais mieux !"

Depuis que ce mantra est devenu ma devise, le shopping est un réel Bonheur.

Tellement plus de facilité le matin, lorsque, devant mon dressing, je cherche ma tenue du jour.

Une réelle impatience à l'idée d'enfiler de vraies belles pièces de créateurs renommés, digne des plus grands noms.

Sans oublier la qualité incomparable des pièces, bien souvent fabriquée en Italie.

Ce jour-là, c'est sur cette divine paire de sandales Saint Laurent que j'ai jeté mon dévolu.

En cuir Gold, portées sur une peau dorée, elle constitue à ELLE seule, l'essentiel d'une tenue.

Une vraie MERVEILLE.

Rappelez-vous : "Ne soyez pas une Femme, soyez une Légende ! Les Femmes s'oublient, les Légendes restent !"

IMG_20190808_205019_885.jpg

IMG_20190808_233925_690.jpg

SANDALES OR SAINT LAURENT

15:34 Publié dans Shopping | Lien permanent | Commentaires (0) |

24/07/2019

403.

IMG_2405.JPG

Cela faisait déjà plusieurs semaines que je l'avais repérée sur le bord de la route.

Elle était là, sage et docile, à croire qu'elle m'attendait.

C'était sans doute, pour Elle, l'occasion inespérée de reprendre enfin ses lettres de noblesse, en atterrissant par ici. 

IMG_2422.JPG

IMG_2417.JPG

IMG_2413.JPG

IMG_2400.JPG

ROBE BERSHKA

SANDALES STRADIVARIUS

SAC MOONY MOOD Via SHOES.fr

18:56 Publié dans tenue du jour | Lien permanent | Commentaires (0) |